R.L. Burnside - too bad jim  (mes vinyles) posté le dimanche 25 mai 2008 11:47

fat possum, r.l. burnside

R.L. Burnside - too bad jim (1994)

R.L. Burnside est un bluesman originaire du Mississipi. Sa carrière musicale ne prendra de l'essor qu'à partir des années 90 (alors qu'il est âgé de plus de 65 ans !) grâce au label Fat Possum qui essayait à l'époque de faire revivre le blues authentique du sud des Etats-Unis (Junior Kimbrough, Charles Caldwell, Little Freddie King...). Il n'aura enregistré que très peu de disques avant l'aventure Fat Possum.

Ce "too bad jim" est le deuxième disque pour le label et est bien supérieur à son prédécesseur "bad luck city", datant de 1991. Son style est rudimentaire : une batterie puissante, quelques riffs de guitare répétés inlassablement, de la slide guitare, et une voix des plus chaleureuse. Ce sexagénaire pratique un blues en voix d'extinction, crade, minimaliste et noyé dans le bourbon. On est donc ici à l'opposé du blues propret d'un Stevie Ray Vaughan par exemple. C'est joué avec les tripes et la technique est secondaire, tout repose sur le groove et le feeling. Il en résulte une musique hypnotique où résister à toute tentative de taper du pied est inutile. En effet, comment ne pas succomber au groove contagieux de "fireman, ring the bell" ou de "poor black mattie" ?

Il est impensable de penser qu'un tel disque date du début des années 90 tant le son et la prestation semblent d'un autre temps.

Surement l'un des meilleurs disques de blues des années 90 et l'un des derniers aussi purs !

Cet album lui vaudra les sollicitations de nombreux artistes dont Jon Spencer avec qui il partira en tournée et enregistreront ensemble l'excellent "a ass pocket of whiskey", un disque de blues rock à l'énergie punk. Sur certains de ces disques suivants, il tentera des collaborations avec des rappeurs et des dj's avec des réussites diverses...

R.L. Burnside est mort le 1er septembre 2005 à l'âge de 78 ans. Pour l'anecdote, le personnage de Lazarus, joué par Samuel L. Jackson, dans le film "Black Snake Moan", a été fortement inspiré par le bluesman.

 

R.L. Burnside - poor black mattie (live)

 

Deux liens pour visionner d'autres vidéos :

R.L. Burnside - shake em' down (live) 

R.L. Burnside - fireman, ring the bell (live)

partager

Déposez un commentaire !

(facultatif)

(facultatif)

error

Attention, les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits sur ce site.
Si une personne porte plainte, nous utiliserons votre adresse internet (54.161.220.160) pour vous identifier.     


6 commentaire(s)

  • nyko

    ven. 30 mai 2008 14:35

    salut Daniel,
    j'avais également pensé à citer Clapton en plus de Stevie Ray Vaughan pour le mettre en opposition au blues de Burnside...

  • daniel mailto

    jeu. 29 mai 2008 23:35

    Le morceau que tu as mis en ligne est une pure merveille :belle entreprise ( certainement inconsciente chez RL Burnside ) de cette nécessaire " déclaptonisation" du blues que René Claude évoquait dans un billet à propos du Gun Club !

  • nyko

    lun. 26 mai 2008 14:19

    @ La bUze, si t'as aimé son premier disque, tu ne peux que succomber à celui ci.
    Et puis merci pour les dates de concert de Mekuria Getatchew avec The Ex. Je me ferais peut être la date à St Nazaire si je suis dans le secteur

    @ Christoune, en effet j adore SOIA & Neurosis. Mais dans mon blog, je ne parle pas de groupes déjà reconnus (sauf dans la rubrique "mes vinyles"), ce qui n'est pas le cas de ces 2 groupes. Mais sait on jamais, peut être que je changerai d'avis...

    @ Systool, et oui, mais en même temps, rester dans l'ombre donne une certaine aura à certains artistes...

  • Christoune

    dim. 25 mai 2008 22:52

    ah le blues, j'adore
    je suis un grand fan de l'incontournable John Lee Hooker.

    dans le blues et le jazz, j'ai toujours ete impressioné par l'emploi de la basse, je trouve le son magique dans ces 2 genres là.

    a ce propos, je sais que je reviens toujours avec ça, mais je suis impatient une fois de voir un article sur Neurosis ou Sick Of It All, 2 groupes "metal" que tu sembles apprécier (metalhead forever)

  • SysTooL

    dim. 25 mai 2008 13:49

    Un de ces musiciens qui passe un peu inaperçu mais qui récolte la reconnaissance après coup... c'est toujours dramatique, je trouve, mais c'est là qu'on se rend compte de l'aspect foncièrement "immortel" de la musique

    SysT


ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à alternativesound

Vous devez être connecté pour ajouter alternativesound à vos amis

 
Créer un blog